Le Sgen-CFDT Bretagne a fait à l’automne 2016 du sujet de la communication numérique une de ses priorités. Face aux mails qui nous submergent le rectorat employeur doit prendre ses responsabilités.

Notre constat est que le passage d’une communication papier à une communication numérique s’est faite sans réflexion sur les conséquences pour les personnels.

Aujourd’hui, chaque service du rectorat ou des DSDEN (Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale) ne se soucie pas des envois faits par les autres. Chaque établissement, chaque circonscription ou école relaie tout ou partie de ce qui est reçu. In fine cette absence de réflexion noie tous les personnels sous une foule d’informations.

A côté de ce problème organisationnel, les modes de rédaction des courriers papiers et électroniques ne sont pas les mêmes. Une amélioration dans ce domaine serait profitable à tou-te-s.

Enfin, la possibilité de ne pas être sollicité en dehors de ses heures de travail doit être rendu possible, un droit à la déconnexion doit être mise en place. Il doit permettre à chacun d’organiser son temps comme il le souhaite,  sans pour autant solliciter les autres personnels en dehors de leurs heures de travail.

Pour améliorer la communication numérique le Sgen-CFDT  est intervenu en CTA (Comité technique académique) à différentes reprises au cours de l’année et continuera à porter ses revendications.

A son initiative une intersyndicale a écrit au recteur.

Lors du dernier CHSCT (Comité Hygiène Santé et Conditions de Travail) Académique nous avons revendiqué l’inscription de ce sujet à l’ordre du jour.

Aujourd’hui nous vous invitons à renseigner notre enquête en ligne.

 

Cinq d’éléments principaux sont à prendre en compte

 

 

Clés de compréhension

  • La coordination des émetteurs d'information et la hiérarchisation des demandes
  • Le droit à la déconnexion
  • Une amélioration de l'écriture des courriels (titres, organisation interne)
  • Une amélioration de Toutatice
  • De l'information et/ou de la formation quand de nouveaux outils apparaissent

Le Sgen-CFDT a interpellé le recteur sur le sujet dès le CTA de rentrée 2016

Face à un nouveau refus en janvier 2017, le Sgen-CFDT a sollicité les autres organisations syndicales et écrit au recteur en intersyndicale

A la suite de la réponse du recteur, une demande a été formulée au CHSCTA (Comité d’Hygiène et de Sécurité des Conditions de Travail Académique)  du 26 juin 2017

Une réécriture du texte introduisant ce dossier sur notre site national  avec des liens permettant d’approfondir la réflexion

Afin de prouver au rectorat que nous disons vrai, nous avons besoin que les agents de l’Académie le ontrent en nombre. Quoi de mieux que vos témoignages? Aussi en moins de 4 minute, vous pouvez témoigner de la quantité d’informations dématérialisées que vous recevez, qu’il s’agisse de mails ou de documents à aller chercher en ligne. Nous vous invitons à renseigner notre enquête en ligne.

Les résultats de notre enquête en ligne vont clairement dans le sens des revendications que nous portons auprès du rectorat. Ces résultats nous permettrons d’être mieux entendus.