ABSTENTION
Vos candidats, nos propositions, les résultats

Avec les premiers arbitrages du ministre Jean-Michel Blanquer et la parution de décrets et arrêtés, la réforme du bac et celle du lycée prennent forme. Pour le Sgen-CFDT,  cette réforme va dégrader les conditions de travail des personnels, ne va pas améliorer les conditions d’apprentissage des élèves et ne répond pas aux enjeux. Le Sgen-CFDT a des propositions que ses représentants portent auprès du ministre.

Ce dossier, qui sera régulièrement remis à jour, fait le point  sur le  bac 2021 et le nouveau lycée .

Dernière actualisation le 8 décembre 2018

Voter pour le Sgen-CFDT, c’est :

  • Donner sa voix à un syndicat capable de porter la voix de tous les agents collectivement, car présent auprès de tous les corps de métiers,
  • Donner sa voix à un syndicat dont l’ambition est de favoriser la coopération entre les administratifs et les personnels ouvriers
  • Donner sa voix à un syndicat combatif sur les conditions de travail, les enjeux de carrière,
  • Donner sa voix à un syndicat qui s’oppose quand c’est nécessaire mais propose toujours des alternatives réalistes.

 

Voter pour le Sgen-CFDT, c’est :

  • Donner sa voix à un syndicat capable de porter la voix de tous les agents collectivement car présent auprès de tous les corps de métiers.
  • Donner sa voix à un syndicat dont l’ambition est de favoriser la coopération entre les personnels administratifs et les enseignants.
  • Donner sa voix à un syndicat combatif sur les conditions de travail, les enjeux de carrière et du système éducatif.
  • Donner sa voix à un syndicat qui s’oppose quand cela est nécessaire mais propose toujours des alternatives réalistes.

 

Voter pour le Sgen-CFDT, c’est :

  • Donner sa voix à un syndicat capable de porter la voix de tous les agents collectivement car présent auprès de tous les corps de métiers.
  • Donner sa voix à un syndicat dont l’ambition est de favoriser la coopération entre les personnels administratifs, de santé et sociaux, d’enseignement, d’éducation, d’orientation, de direction et d’inspection.
  • Donner sa voix à un syndicat combatif sur les conditions de travail, les enjeux de carrière et du système éducatif.
  • Donner sa voix à un syndicat qui s’oppose quand cela est nécessaire mais propose toujours des alternatives réalistes.

 

La mise en place des Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail  (CHSCT) par la loi du 5 juillet 2010, amène notre profession, qui n’y était pas habituée, à se poser la question de la Qualité de Vie au Travail (QVT). Cependant, pour que les choses avancent vraiment, il faut que les personnels soient informés et s’emparent des outils à leur disposition, en particulier du registre Santé Sécurité au Travail (SST) qui permet de pointer les problèmes de souffrance ou de sécurité au travail…