CTA au rectorat

Le 13 mai, une délégation composée de Luc Grimonprez, secrétaire, Véronique Baslé et Gaël Le Floc’h, secrétaires adjoints, Hélène Guillou, membre de la CE, a été reçue par le nouveau recteur, Emmanuel Ethis, sa directrice de cabinet, Cécile Humbert-Mohammedi et le secrétaire général Michel Canerot.

Nous avons écrit aux élue·es breton·nes qui siègent à la commission des affaires culturelles et de l’éducation à l’assemblée et au sénat. Nous souhaitions les rencontrer pour leur dire l’opposition du Sgen-CFDT à l’article 6 quater permettant la création d’EPLESF et leur présenter nos propositions.

La loi transfère les missions des DRONISEP aux Régions, un projet de décret d’application vient d’être rejeté devant le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale.
Il illustre malheureusement l’impréparation de cette réforme qui plonge les personnels dans une grande souffrance.

Lors du CTA du 4 avril, malgré l’absence du nouveau recteur, le Sgen-CFDT Bretagne a indiqué sa position concernant la réorganisation de l’Académie menée par la rectrice précédante à marche forcée et sans consultation des représentants des personnels.

entretiens professionnels

Lors du CTA du avril 2019, le Sgen-CFDT Bretagne est intervenu notamment pour dénoncer la baisse des dotations en emplois administratifs, mais aussi pour indiquer au nouveau recteur quel cap il souhaitait le voir prendre concernant la réorganisation entamée de l’Académie.

Le vote unanime des organisations syndicales sur les projets de répartition d’emplois les a amené à siéger à nouveau aujourd’hui. Le Sgen-CFDT y est intervenu en ouverture de la séance.

TELETRAVAIL

Le Sgen-CFDT demande depuis deux ans que le télétravail soit possible dans notre académie, comme le prévoit la loi. Depuis avril 2018, rien ne s’oppose à sa mise en œuvre. Le sujet a été abordé hier au CTSA.

vendredi 22 mars
manif

Le 30 mars : Toutes et tous mobilisé·es – Manifestations dans les territoires à l’appel du Sgen-CFDT, de la CGT-Éducation, de la FSU, du SNALC et de l’UNSA-Education.

Les organisations signataires exigent le retrait de ce décret et revendiquent un enseignement supérieur public, gratuit et ouvert à toutes et à tous.
Elles mettront à disposition du matériel et se coordonneront dans les prochains jours pour définir d’une nouvelle journée de mobilisation.